entreprise

Les clés de l’audit et du financement en reprise d’entreprise

La reprise d’une entreprise passe par deux axes majeurs : l’audit et la recherche de financement. L’un ne peut pas aller sans l’autre. Ils sont importants pour que le repreneur puisse limiter les risques de son opération de reprise de société.

Pourquoi une reprise d’entreprise ?

Dans la majorité des cas, la reprise d’une entreprise intervient si celle-ci se retrouve en situation difficile. Surtout, si elle est submergée par les dettes. Que ce soit des dettes bancaires ou d’autres, elle s’expose alors à une liquidation judiciaire. Heureusement que l’Etat a permis que des personnes morales ou physiques puissent acheter des entreprises. Avant que l’entreprise ne soit frappée par la liquidation, le propriétaire peut lancer une offre de reprise. S’il trouve un repreneur, il pourra ainsi sauver plusieurs emplois et sauver sa société de la faillite.

Pour prendre un exemple qui s’en rapproche, la banque est la meilleure référence. La reprise d’entreprise est en quelques sortes un achat de crédit. Par ailleurs, le repreneur s’engage à payer les dettes de la société. Et en conséquence, il en devient le propriétaire. S’il élabore bien son business plan, il pourra être doublement gagnant. Tout d’abord, il devient propriétaire d’entreprise. Si celle-ci arrive à se relever, il pourra aussi engranger des bénéfices. Cependant, il faut bien préciser que cela est toujours une opération à risque selon www.labc-finance.com.

Assurer l’audit

Le cœur de toute acquisition d’entreprise reste l’audit. Cette opération est essentielle pour évaluer le montant de financement nécessaire. L’audit financier et physique doit relever tous les détails de l’état de la société. Savoir les arriérés, les réparations à faire… tout cela nécessite l’avis d’un expert. En règle générale, ce sont les experts comptables qui réalisent cette procédure. Ces derniers peuvent aussi faire des comptabilités prévisionnelles pour faire marcher la société. Ils peuvent également élaborer des stratégies à partir de cet audit.

Il y a des méthodes comptables pour fixer les prix. Mais cela dépend également du bilan des experts comptables. Le suivi de ces méthodes comme « discount cash flow » permet à l’entreprise d’être protégée des malversations. Une entreprise en difficulté peu toujours être une proie facile pour les investisseurs sans scrupules. Quand toutes ces étapes ont été finalisées, il faudra maintenant trouver le financement nécessaire. Les moyens de les trouver sont nombreux, mais savoir les gagner est une autre affaire.

Evaluer toutes les sources de financement

Beaucoup de repreneurs d’entreprise évitent les banques pour trouver des fonds. Le mieux est de le faire par ses propres moyens. C’est-à-dire que l’achat se fera entièrement par l’argent du repreneur. Il n’aura pas de dette. Cela accélérera les transactions et les négociations. Et il n’aura pas à payer des mensualités après. Si avoir ne somme complète n’est pas faisable, avoir au moins 20 % de la valeur d’achat est déjà un bon début. Il sera plus facile d’obtenir des financements extérieurs. Dernièrement, la levée de fonds sur Internet est devenue une source supplémentaire de financement.

Utiliser touts les jokers

Reprendre une entreprise peut être une très belle aventure à condition de maîtriser les points essentiels. Il ne faut pas hésiter à s’entourer d’expert pour garantir l’opération. Quitte à payer des frais supplémentaires et tout faire pour que l’entreprise se reprenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *